Dernière modification le mercredi 23 juin 2010 — Création le 23/01/2007.Le site des Hiboux

Les gammes, l’harmonie et les rythmes de la musique Arabe

Raccourcis : présentation style chercher Découvrir :  accueil cuisine marocaine prénoms apprendre l’arabe clavier arabe

Présentation…

Nous avons découvert les échelles de la musique Arabe et Orientale. Comme les échelles ne servent jamais en elles-mêmes, et qu’elles s’emploie pour composer des gammes, ce sont les gammes que nous abordons maintenant. La gamme entrant dans la composition proprement dite, et cette dernière mettant en œuvre l’harmonie et le rythme, ces deux sujets seront également abordés.

Les gammes et les modes

Par modes, nous entendons bien sûre ici, le mode d’une gamme, et non pas le phénomène de mode correspondant aux préférences d’une époque. Un mode est un sous-ensemble d’une échelle, ce qui donne une gamme.

Il y 96 modes en musique Orientale au lieu des seuls 2 de la musique Occidentale ( pour simplifier, car il en existe d’autres, mais plus rares ). De plus, le fonctionnement des modes Orientaux n’est pas toujours comparable au fonctionnement des modes occidentaux. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de gamme Orientale dans le même sens qu’il y a des gammes Occidentales.

Mais dans les deux cas, la définition du mode est la même : le mode s’applique à une échelle pour produire une gamme. La similitude s’arrête à la définition du mode, et il est même possible d’ailleurs de comprendre la musique Orientale, sans qu’il ne soit nécessaire d’employer la notion de mode. La notion de mode qui est un formalisme de la musique Occidentale, a été introduit pour parler de la musique Orientale, probablement quand les Occidentaux ont commencé à vouloir étudier la fascinante musique Orientale, si différentes de la leur.

Les gammes

Dans la musique Occidentale, on combine une note et un mode pour obtenir une gamme. Par exemple, on peut avoir la gamme de do majeur, ou la gamme de ré majeur. Majeur est ici un mode, et do ou ré sont des notes initiales pour les gammes. Un mode est une série d’intervalles, pas toujours identiques. Une gamme est une série d’intervalles débutant à une note donnée ( comme le Do, pour la gamme de Do majeur ). Dans les musiques Arabes, les choses sont différentes : la gamme et le mode y sont confondu. Ainsi la gamme Rast ( la gamme la plus utilisée dans la musique Arabe ) a le mode Rast et commence toujours à la note Rast. On peut transposer la gamme Rast à n’importe quel octave, mais dans une octave donnée, la gamme Rast commencera toujours à la note Rast, qui est à une position invariable.

Bien que la musique Arabe connaisse de nombreuses gammes, il en existe une qui est beaucoup plus répandue que les autres. Cette gamme se nomme Rast. Elle est composée de 7 intervalles, comme les gammes majeure et mineure. Il y aura donc 8 notes pour aller du début de la gamme jusqu’à l’octave suivant ( comme pour aller de Do à Do ).

Pour rappel, la gamme majeure est constituée des intervalles de ton suivant :

Intervalles de la gamme majeure en demis-tons ( 24 quarts de ton au total )
Item
1 ton
1 ton
½ ton
1 ton
1 ton
1 ton
½ ton

Ce qui en quarts de ton nous donne

Intervalles de la gamme majeure en quarts-de-tons
Item
4 quarts-de-tons
4 quarts-de-tons
2 quarts-de-tons
4 quarts-de-tons
4 quarts-de-tons
4 quarts-de-tons
2 quarts-de-tons

Si nous prenons le Do comme point de départ ( intervalle zéro ) de la gamme majeure, nous avons donc les hauteurs suivantes exprimées en quarts ton par rapport à la note initiale :

Intervalles de la gamme Do majeure
Note Quarts-de-tons par rapport à la note l’initiale
Do n°1 0
4
Mi 8
Fa 10
Sol 14
La 18
Si 22
Do n°2 24

Les 7 intervalles de la gamme Rast sont constitués des intervalles de ton suivant :

Intervalles de la gamme « Rast » en tons
Item
1
¾
¾
1
1
¾
¾

Ce qui en quarts de ton nous donne :

Intervalles de la gamme « Rast » en quarts-de-tons ( 24 quarts de ton au total )
Item
4
3
3
4
4
3
3

Les 8 notes de la gamme Rast se nomment Rast, Doukah, Sikah, Jiharkah, Nawa, Housaini, Ouj, Kirdan. Remarquer que la dernière note de la gamme, ne s’appelle pas Rast. Mais la note Kirdan est bien sûre la même note que la note Rast de la gamme à l’octave supérieure. Finalement, nous avons donc les hauteurs suivantes en quart de ton :

Intervalles de la gamme « Rast »
Note Quarts-de-tons par rapport à la note l’initiale
Rast 0
Doukah 4
Sikah 7
Jiharkah 10
Nawa 14
Housaini 18
Ouj 21
Kirdan 24

Pour l’instant, vous pourrez remarquer que certains de ces intervalles correspondent à ceux de la gamme majeure Occidentale.

Correspondances entre une gamme Orientale et une gamme Occidentale

Nous ne parlerons ici que de la correspondance entre la gamme de do majeur et la gamme Rast, car la gamme Rast est la plus commune dans la musique Arabe, et c’est de plus entre la gamme Rast et la gamme de do majeur que les correspondances sont les plus intéressantes.

Plaçons ces deux gammes côte à côte, et comparons-les (les numéro indique la distance en quarts de ton, par rapport à la note initiale).

Comparaison des gammes Do-Majeur et « Rast »
Occidentale Arabe ( ou Orientale )
Do : 0 Rast : 0
Ré : 4 Doukah : 4
Mi : 8 Sikah : 7
Fa : 10 Jiharkah : 10
Sol : 14 Nawa : 14
La : 18 Housaini : 18
Si : 22 Ouj : 21
Do : 24 Kirdan : 24

Nous constatons immédiatement que certaines notes sont identiques. Ce sera un bonheur, car les notes identiques pourront être jouées sur des instruments Occidentaux, pour qui n’a pas la chance d’avoir un instrument Arabe à la maison. Nous avons Do n°1 égal à Rast, Ré égal à Doukah, Fa égal à Jiharkah, Sol égal à Nawa, La égal à Housaini et Do n°2 égal à Kirdan. Les notes qui différent entre les deux gammes sont Mi et Sikah Sikah est plus basse d’un quart de ton que le Mi ), Si et Ouj Ouj est plus basse d’un quart de ton que Si ). Si vous jouez donc sur une gamme majeure, sans employer les notes Mi et Si, alors vous jouerez sur une gamme Arabe. Ce sera précisément comme si vous jouiez sur la gamme Rast sans employer les notes Sikah et Ouj. Vous voulez essayer ? Eh bien allez-y, faites une petite pause, quittez quelques instants cette lecture, et prenez votre guitare pour jouer quelques notes.

Transpositions

Tout comme une musique jouée sur une gamme tempérée, une musique Arabe peut être transposée sur toutes les octaves possibles sans la modifier.

L’harmonie Arabe et Orientale

En ce qui concerne les accords Orientaux… il n’y a tout simplement pas d’accords en musique Orientale et Arabe ( sauf sous l’influence de la musique Occidentale, avec qui elle a de nos jours formé un mariage subtile ). La musique Orientale est entièrement mélodique, et quasiment pas harmonique. Ce n’est qu’une autre manière de dire qu’elle n’est pas polyphonique. On y trouve tout de même un début d’harmonie simultané ( il y a bien sûre toujours une harmonie temporelle ) lorsque deux notes sont jouées ensemble. Mais on n’y trouve pas d’accord, au sens Occidentale du terme, qui requièrent au minimum trois notes.

Ce sont les gammes particulières de la musique Arabe qui fait qu’elle ne forme pas d’accords. Il faut savoir à ce sujet, que les gammes employées en Europe n’ont pas toujours permis de jouer plusieurs notes simultanément, et que les gammes tempérées que nous utilisons actuellement ( les gammes sur une échelle à 12 demi-tons réguliers ) ont été créées justement dans le seul but de permettre les accords à trois au moins.

La musique Arabe n’emploie pas d’accords, mais seulement des intervalles, c’est à dire qu’elle ne joue jamais plus de deux notes différentes simultanément. On pourra tout de même avoir plusieurs notes de hauteur différentes jouée ensemble, mais il s’agira alors de la même note jouer à des octaves différentes.

Le rythme de la musique Arabe

Une forme musicale traditionnelle accompagnée d’un chanteur, cadençait le pas des chameaux des caravanes qui commerçaient avec le Yémen et la Syrie. Cette musique qui cadençait le pas des chameaux est peut-être à l’origine d’une partie des rythmes de la musique Arabe.

Le rythme de la musique Arabe est à l’origine issue du rythme de la poésie Arabe, qui est elle-même musicale est rythmique, contrairement à la poésie Occidentale qui mesure les pieds plutôt que le temps. Le rythme de la poésie Arabe provient de l’existence en Arabe de deux types de voyelles : les voyelles longues et les voyelles brèves. La poésie Arabe joue bien entendue avec ces longueurs de voyelles et syllabes ( le contraire aurait été étonnant ). Dans la langue Arabe, la voyelle courte est deux fois plus brève que la voyelle longue. Si l’on pause la voyelle longue comme étant musicalement une noire ( la durée de la note ), alors la voyelle courte est une croche ( deux croches valent la durée d’une noire ). Le rythme de la musique Arabe pourra dans ce cas être représentée par une série de noires et de croches.

Mais bien que le rythme de la musique Arabe tienne en partie du rythme de la langue Arabe et surtout de sa poésie ( la poésie Arabe est souvent naturellement chantée ), il s’en est détaché par la suite, mais sans les renier. Une musique composée sur une gamme Arabe est respectant le rythme de la poésie Arabe, aura donc les caractéristiques de la musique Arabe. Mais l’inverse n’est pas vrai, et la musique Arabe ne ressemble pas toujours seulement à cela.